En Corps

Dans En Corps, la respiration devient geste qui soupire, baille, éternue. Les mots de la physiologie mettent le corps en mouvement (biceps, psoas, grand couturier, quadriceps). Les verbes génè¬rent le geste puis la danse (les bras balancent, les fesses tournent, les doigts courrent). Oui et non se chorégraphient sur un clin d’oeil d’Aperghis, musicien contemporain. Les ballons blancs et comme rempli de liquide, les rubans rouge, veines extra-coporelles, le coeur qui bat, même le corps qui disfonctionne (j’ai la râte qui s’dilate) sont les sources d’inspiration de la chorégraphie. Bien sûr, on en redemande… encore !

Téléchargez : le dossier pédagogique En Corps